09 novembre 2013

Vent

Vent

(section des poèmes anciens)

 

Vent tu composes la musique

Sur laquelle dansent les arbres

Cette musique est symphonique

Et l'on ne peut rester de marbre

En écoutant ce doux murmure

Qui peut devenir si violent

Tu es changeant, tu es charmant

Tu es troublant... tu es vivant !

 

Ainsi la nature exécute

Obéissant au chef d'orchestre,

Comme si tu jouais d'une flûte,

Envoûtant tout et puis le reste,

Les pas d'une danse affolante,

Elle exécute un vrai ballet

Tu es changé, tu es charmé

Tu es troublé et affolé.

 

Je te sens là tout près de moi

Tu m'enveloppes de tes bras.

Tu pens' à moi je pense à toi

Tu m'envahis je te sens là.

 

Vent tu n'es pas indifférent

Tu es un véritable ami.

Lorsqu'arrive mélancolie

Tu viens près de moi en chantant.

Tu compatis à ma tristesse

En te montrant plein de tendresse

Ou bien tu débordes de joie

Quand tu vois que je n'en ai pas.

Tu essaies de me faire rire

En voulant m'offrir ton sourire.

Et quand c'est moi qui suis en joie

Tu es tell'ment content pour moi !

 

Vent tu fais briller le soleil

En chassant tous les nuages

En passant sur eux ta rage

Et tu fais danser les abeilles.

Vent tu fais chanter les étoiles

Tu mets de la vie dans les voiles

C'est toi qui pousses les bateaux

Toujours plus loin vers les oiseaux,

C'est toi qui pousses les oiseaux

Toujours plus loin, toujours plus haut,

Tu mets de la vie dans les airs,

Tu mets de la vie sur la terre.

Vent oui c'est bien toi le plus grand

Vent c'est toi seul qui me comprends.

 

© 1993, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

copyrightfrance-logo9

Posté par MlleOpaline à 19:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,