27 novembre 2013

Le téléphone

        Le téléphone est le lien qui t'empêche de vivre si tu restes constamment collé à lui. Tu parles, tu parles, tu parles. Tu ne fais rien. Tu ne peux pas t'empêcher de répondre dès que tu entends sa douce mélodie qui résonne à ton oreille. Tu es à table, tu réponds ; quand tu reviens, ton repas est froid. Tu te couches et commences à t'endormir, tu réponds ; tu ne t'endormiras plus. Tu es aux toilettes, même là tu emmènes ton téléphone, tu réponds ; et tu fais profiter ton interlocuteur du bruit puissant de la chasse d'eau. Aucune intimité. Tu ne t'inquiètes plus de personne dès qu'il sonne. Il contient ta vie entière et tu te sens nu si tu le perds.

        Le téléphone est le signe de ton absence de vie si tu ne l'approches pas de ton oreille. Il ne sonne jamais, tu ne sors jamais, il ne te sert que si tu dois toi-même appeler. Personne ne s'inquiète de ta vie, il reste désespérément muet, ne te dérange jamais devant la télé. Pas de mauvaise nouvelle, pas de copine en larmes cherchant du réconfort, pas de copain qui passe à l'improviste, pas d'invitation pour une soirée festive, pas d'importun de dernière minute. Tu refuses de devenir l'esclave de ton téléphone, tu refuses que ton patron puisse te joindre n'importe quand, même en congé, tu préfères vivre libre et vivre tout court. Mais vis-tu vraiment ?

          La société moderne est téléphonique, entièrement.

 

© 2013, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

copyrightfrance-logo9

Posté par MlleOpaline à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,