A nouveau un poème inspiré par un tableau de Loetitia Pillault, qui pour une fois, a peint des visages masculins. Celui qui m'a attirée est celui-ci:

 

Prince d'Orient

 

Il fonctionne normalement en diptyque avec un autre, que vous pouvez voir sur le blog de Loetitia Pillault.

 

 

Un Prince d'Orient

 

 

Il s'était présenté                    au château

Avec son air absent               et serein

Elle l'avait trouvé                    vraiment beau

Ce regard se perdant            au lointain

 

Elle aurait tant voulu             le charmer

Cet homme mystérieux        et troublant

Qui tout de noir vêtu             arrivait

Ce beau brun ténébreux      si tentant

 

La pourpre et le doré            du château

Faisaient comme un écrin   merveilleux

Autour du bien aimé             damoiseau

Qui traçait son chemin         orgueilleux

 

Et à chacun des pas             qu'il faisait

Elle suivait des yeux             en cachette

La délicieuse aura                 qui filait

Sur le parquet soyeux          vers la fête

 

Elle aurait bien voulu            dans sa main

Tenir la clé dorée                   de son cœur

Mais le jeune barbu               byzantin

Cache comme un secret      sa douceur

 

 

©2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com