Bonsoir, pour ce soir, un texte qui inaugure une nouvelle catégorie que j'ai eu envie de tenter. Je suis partie d'une photographie de chez Kri, qui passe souvent par là et dont vous pouvez trouver le lien du blog dans les blogs de photos, bien évidemment. Il s'agit de la première photo du message suivant: http://bykri.ek.la/le-chateau-des-brumes-a113894012 . Et je n'ai pas fait d'affichage de son image, car elle les bloque; je n'ai pas voulu tricher et je préférais que le texte reste une surprise. Je voulais l'intégrer depuis longtemps dans les artistes à partir desquels je crée aussi, mais j'ai mis pas mal de temps à trouver une idée qui me paraisse un tant soit peu originale. Voilà, bonne lecture à tous, et Kri, si tu passes par là, je te remercie de faire toi aussi de si jolies photos.

   Edit du 22 décembre: J'ai obtenu l'autorisation de Kri de publier sa photo, mais en reprécisant à tous qu'elle n'est pas libre de droits !

 

Lesve chateau1 - CopieMerci beaucoup Kri.

 

 

Le Château des Brumes

(section Histoires de lieux)

 

La demoiselle

Passe la porte en courant

Et se colle de suite

Contre le vieux mur en ruine.

Elle ramène vers elle

Les pans de sa robe

Qui pourraient la trahir.

En reprenant son souffle,

Elle semble se calmer,

Risque un œil à la porte,

Ferme un instant les yeux,

Respire,

Risque à nouveau la tête,

Mais le cheval est là,

Avec son cavalier.

Elle sait qu'il descend

Et qu'il met pied à terre.

Elle ne prend pas le temps

De l'attendre et de réfléchir,

Elle court

Sur le grand lit de feuilles mortes

Qui mène

A la porte-fenêtre du Château des Brumes.

Elle tient des deux mains

Sa robe qui la gêne,

Se retourne

Souvent

Accélère et se jette

A la porte en frappant

Frénétiquement.

Le grand cavalier noir la suit.

Il la sait prise au piège

Il prend son temps

Fait passer son cheval

Et l'attache

Au premier arbre qu'il voit

Puis s'avance

Sûr de lui

Fermement résolu.

La fille regarde

Tantôt devant

Tantôt derrière

Et espère

Au plus profond de soi

Qu'une âme sera là

Au bout de ce chemin,

Pour lui ouvrir la porte.

Elle prie.

Quand elle rouvre les yeux,

Un visage la fixe

Un déclic

Elle se précipite

Et derrière on referme.

Le grand cavalier noir

Fait soudain face

A une dame en vert,

Noblement habillée

Parée de beaux bijoux.

Il s'arrête,

Etait presque arrivé,

Il croise le regard

De cette dame en vert

Qui fait signe à ses gens

De poursuivre l'intrus.

L'a-t-elle reconnu ?

Il ne veut pas savoir

Et refait à l'envers

Le chemin du couloir

Hors du temps

Du château.

Il est bien sur le point

De se faire encercler

Mais il a son cheval.

Eux sont à pied.

Il hésite un instant

Enfourche le cheval

Et fend le groupe

Avant de disparaître

Au creux de la forêt.

 


© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com