Ce matin, je vous propose une totale innovation, une création un peu complexe que j'avais envie de faire depuis longtemps, mais je n'ai acquis un micro correct que récemment.

   Il s'agit d'un texte, inspiré d'un tableau de Loetitia Pillault (dont j'admire l'univers, vous le savez déjà), et mis en musique. Le texte date du premier janvier, mais la musique a eu du mal à suivre une fois les attentats perpétrés. J'avais bien le début, mais l'atmosphère n'y était plus, bref, il m'a fallu du temps.

   Le tableau représente une femme, comme si souvent chez Loetitia, et je suis ravie de pouvoir présenter ma création en cette journée internationale de la femme, même si au départ, je souhaitais le publier plus tôt.

   Je cesse les bavardages et je vous montre d'abord son tableau:

 

Semeuse d'étoiles

 

   Ensuite je vous livre la démo sonore du début de mon travail (en vous rappelant que parfois Mozilla considère le fichier comme corrompu, mais c'est faux, c'est un bug, et si vous passez par Internet Explorer, vous pourrez enregistrer le fichier et surtout vous pourrez l'écouter): Opaline_La_Semeuse_d_etoiles_piano_voix_demo  ℗ 2015, Opaline.

Je vous montre aussi le début de la partition:

SemeuseEtoiles

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Et enfin, le texte :

La Semeuse d'étoiles

(section des poèmes en musique)

 

Dans sa robe de velours

Ornée de crème de nuage

En pétales d'orchidée

Et agrémentée de dentelle d'or

Elle arrive

Doucement

Sa chevelure en longues boucles

Assortie au long vêtement

Se fond dans la nuit diaprée d'or

Qui monte vers le firmament.

Son visage laiteux illumine

Son passage dans le ciel sombre.

Patiemment

Elle accroche

Des boucles d'oreille aux nuées

Qui bordent son vaporeux voyage

Créant des chemins de lumière.

La ceinture de feuilles argentées

Qu'elle porte autour de la taille

Lui fait un port si gracieux

Qu'on ne saurait porter les yeux

Ailleurs que sur le col

Légèrement échancré

Bordé de losanges fins,

Qui ourle sa peau de lune

En harmonie de la ceinture.

Elle parcourt l'infini céleste

En se demandant chaque jour

Où ont bien pu passer les beaux bijoux

Que la veille déjà

Elle avait accrochés.

Chaque soir

Patiemment

Elle doit recommencer

A parer le ciel

De ses plus beaux atours.

Elle est sereine pourtant

Fait son travail avec passion,

Mais qu'il serait beau

De voir sur ce visage doux

Le sourire de l'amour.

Cela ne pourra être,

Malheureux,

Car le seul être qui lui corresponde

Elle n'a pas la chance

De le croiser jamais.

Il passe le matin

Tout fasciné qu'il est

Par les jolis dessins

Lumineux et célestes

Qu'il a vus dans la nuit.

C'est le cueilleur d'étoiles,

Fervent collectionneur,

Le matin sur son voile,

Qui joue les ramasseurs.

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com

 

Si cette création vous a plu, vous pouvez acquérir le fichier son piano voix (format wave ou mp2) en précisant bien "voix" en supplément du titre dans le champ de titre pour 1 euro:

Fichier son
Indiquez votre mail
Titre de l'oeuvre

ou le fichier son piano seul (mêmes formats) en précisant bien "piano seul" en supplément du titre dans le champ de titre aussi pour 1 euro:

Fichier son
Indiquez votre mail
Titre de l'oeuvre

 

ou la partition lisible par musescore en format mscz pour 5 euros

Indiquez ici votre mail
Titre de l'oeuvre commandée

 

ou enfin la partition au format pdf pour 3 euros

Indiquez ici votre mail
Titre de l'oeuvre commandée