Pluie d'automne

(section des poèmes nouveaux)

 

La pluie petite et pénétrante

Enfin chez nous est arrivée

Avec sa grisaille étouffante

Comme un grand bain d'humidité.

 

Le froid avec elle est entré

Saisir les gens dans les maisons

Comme un gendarme mandaté

Pour les envoyer en prison.

 

Brûlez, brûlez, les cheminées

Pour réchauffer les corps transis !

Brûlez, brûlez, les cheminées

Et chassez donc notre ennemi !

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.