Sonnade à une dame

 

En jeune damoiseau, l'amour j'ai découvert

Et suis devenu fou, passionné, enthousiaste,

J'ai cru monter au ciel, déboulonner ma caste,

Car l'amour débordait et se jetait par terre.

 

Devant son insistance, ma porte ai ouvert

Et il s'est installé pour son plus grand confort,

Mes amis me voulaient le voir mettre dehors

Car l'amour débordait et se jetait par terre.

 

Quand j'ai trouvé la cible de cet importun,

De répit, me suis dit, je n'en aurai aucun

Car l'amour débordait et se jetait par terre.

 

La cible était si belle et toute raffinée !

Je voulais éviter qu'elle me rie au nez,

Car l'amour débordait et se jetait par terre.

 

(Envoi)

Dame, j'aurais voulu entretenir secret

Mon grand amour pour vous, mais ne l'ai pas su faire,

Car l'amour débordait et se jetait par terre.

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.