Tapis de Rêve

(section des poèmes nouveaux)

 

Les pieds dans la moquette

Il savoure au toucher

La profondeur des fibres

Chatouillant ses orteils.

C'est doux et c'est moelleux,

C'est gris et cotonneux ;

Il ferme un peu les yeux,

Un tapis nuageux.

Il se lève et il glisse

Ses pieds l'un après l'autre

Le patineur s'enivre

Sur sa couette merveille.

C'est mou et c'est crémeux,

C'est chaud et moutonneux,

Du bonheur plein les yeux,

Un confort d'homme heureux.

Volant comme une alouette

Dans son rêve emporté

Avec le cœur qui vibre

Il goûte le soleil

Sans même se brûler.

 

© 2017, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.