La Peur de faiblir

(section des poèmes nouveaux)

 

J'ai la peur de faiblir qui me colle à la peau,

J'ai la peur chevillée, enfoncée au marteau,

La peur d'anéantir un à un mes efforts,

Cette peur de subir un gros revers du sort,

Car j'ai beau réfléchir et vouloir rester droite,

Rien n'y fait, je transpire et garde les mains moites.

Et si je ne pouvais plus trouver les ressources

Qu'il faut absolument pour continuer ta course ?

Moi qui suis ton repère, et si je m'effondrais ?

Peux-tu me révéler qui te relèverait ?

J'ai la peur de faiblir qui me colle à la peau,

Enfoncée, martelée, qui ressort en picots.

 

© 2017, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.