Vie de microbe

(section des poèmes nouveaux)

 

Le petit microbe insidieux

Repère patiemment l'endroit

Qui pourra lui servir de toit.

Sans nul prétexte fallacieux,

Il visite et s'installe au mieux :

Quelques copains autour de soi,

Une famille dans la voie,

Pour quelque temps prospère heureux ;

Puis vient l'heure du grand combat

Contre l'armée des anticorps,

Fatigue, usure, assaut, efforts

Victoire et chute en contrebas.

Alors c'est l'élimination

Mais le microbe a affaibli

Le corps qui doit garder le lit

Séquelles de réparation.

 

© 2017, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.