Bonjour, j'ai retrouvé avec joie les toiles de Loetitia Pillault que j'apprécie toujours autant, alors je vous propose aujourd'hui un texte inspiré d'une de ses oeuvres sur bois. Vous pouvez bien sûr lui rendre visite en allant dans ma colonne de droite dans la partie "Par ici la peinture" ou en cliquant sur l'image.

Bonne lecture.

 

Quand vient L'Heure bleue

Heure bleue

 

 

L'Heure bleue dans la nuit brille de mille feux.

Sa robe de velours fait ressortir sa peau

Couleur de lune douce en reflet dans les flots,

Et sa baguette essaime l'or devant nos yeux.

 

Partout partout, ça brille, pétille et scintille,

Sur son grand vêtement, sur les paons, dans les cieux,

Au coeur des arbres creux apparaît le précieux

Qui, volant, illumine en éclats de pupilles.

 

Le paon fasciné suit, accompagnant la douce,

Sa majesté bleutée, comme Héra autrefois,

Assurant l'amitié, procurant de la joie,

Bleu et or, or et bleu, sur un grand fond de mousse.

 

Il faudra très bientôt qu'elle parte d'ici

Laisse l'ombre envahir le lieu de promenade

Rentre dans sa demeure isolée sans façade

Bleu et or, or et bleu, sur un grand fond de nuit.

 

Montant dans le bateau, comme un chat qui s'enfuit,

Sa vie se glissera dans un écrin de jade,

Cachant aux alentours ses atouts de dryade,

Bleu et or, or et bleu, sur le grand fond de nuit.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.