17 février 2018

Sonnade des suppliciés

Sonnade des suppliciés

 

Régulière et précise, tu ne vois plus qu'elle,

Cette flotte obsédante sur ton front frappé,

Si pénible, elle empêche à jamais de penser,

Dans sa chute entêtante de goutte éternelle.

 

Métronome organique, tu ne sens plus qu'elle,

Cette goutte de sang dans ton cœur martelé,

Celle qui t'interdit pour toujours d'être aimé

Dans sa chute entêtante de goutte éternelle.

 

Toute ronde et sucrée, couleur d'ambre et de miel,

Je vois sous ton écorce perler ta blessure

Dans sa chute entêtante de goutte éternelle.

 

J'y reconnais bien là en reflet dans le ciel

Le suintement retors, ma propre déchirure,

Dans sa chute entêtante de goutte éternelle.

 

(Envoi)

Amis, nous resterons ainsi des suppliciés

En source intarissable d'une vie viciée

Dans sa chute entêtante de goutte éternelle.

 

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 17:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,