Le Chat de l'écrivain

(section des poèmes nouveaux)

 

Le chat de l'écrivain,

De son regard en coin,

Surveille son humain.

 

Il s'endort sur sa couche,

Mais bâille à grande bouche

Quand son maître le touche.

 

Or, quand le maître écrit

Roman ou poésie,

Le chat n'a pas envie :

 

Il saute sur la feuille,

Met le stylo en deuil,

Refuse le fauteuil.

 

Stoppant la création

A force de ronron,

Il s'impose en arçon,

 

Fait mine de s'en foutre,

Feignant comme une loutre,

Pourtant il est la poutre,

 

Le lien indéfectible

Entre l'homme et ses cibles :

Mondes extra-sensibles.

 

Quand la main mécanique

Caresse anachronique

Le pelage électrique,

 

Le voyage commence

Sans désaccoutumance,

Puis viendra la romance :

 

Reprenant son stylo,

L'écrivain fait le beau ;

Le chat s'endort au chaud.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.