Eco

(section des poèmes nouveaux)

 

Les humains

Sont en train

De se dire

Sans frémir

Qu'il faudrait

Supprimer

Tous les arbres

 

Ils ont peur

Des hauteurs

Qui pourraient

S'écraser

Lourdement

Sous le vent

Déchaîné

 

Ils voudraient

Protéger

Tous les murs

D'imposture

Graver là

Tous leurs pas

Dans le marbre

 

Ignorants

Saccageant

La nature

Ô l'injure !

Ils vivront

De béton

Enchaînés

 

Jusqu'à ce qu'un matin

Notre planète, en vain,

Cherchant l'air, asphyxiée,

En vienne à exploser.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.