15 février 2014

Un oiseau à la mer

     Pour aujourd'hui je vous propose un poème que j'ai écrit hier soir après avoir vu des photos en me promenant sur d'autres blogs. La photo qui m'a frappée est la douzième de ce message du blog MoutyKif. Elle a été réalisée par Philip Plisson, et est référencée AA37189 sur son site. Il s'agit du phare de Nividic. Et on peut trouver d'autres photos de la tempête sur son site ainsi que sur son blog.

 

Petra Nividic

 

Un oiseau à la mer

(section Histoires de lieux)

 

Quand la mer emprisonne

D'un manteau bouillonnant

La tour qui fanfaronne

D'un phare pris dedans

L'homme peut avoir peur

Mais reste fasciné

Par toute la grandeur

Des vagues projetées.

Les perles de fracas

D'un blanc teinté de gris

Eclatent devant soi

En gerbes ahuries

Poussière soulevée

Des chevaux de Neptune

Qui pourrait dans un jet

Eclabousser la Lune.

Le phare se tient fier

Comme un roi dans sa fraise

Attendant que la mer

Et les courants s'apaisent.

Le bec sortant de l'eau

Mais le corps englouti

Le phare oiseau pataud

Risque d'être détruit

Construction des hommes

Se voulant les plus forts

Que peut-être une gomme

Otera du décor.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 16:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


17 décembre 2014

Le Château des Brumes

   Bonsoir, pour ce soir, un texte qui inaugure une nouvelle catégorie que j'ai eu envie de tenter. Je suis partie d'une photographie de chez Kri, qui passe souvent par là et dont vous pouvez trouver le lien du blog dans les blogs de photos, bien évidemment. Il s'agit de la première photo du message suivant: http://bykri.ek.la/le-chateau-des-brumes-a113894012 . Et je n'ai pas fait d'affichage de son image, car elle les bloque; je n'ai pas voulu tricher et je préférais que le texte reste une surprise. Je voulais l'intégrer depuis longtemps dans les artistes à partir desquels je crée aussi, mais j'ai mis pas mal de temps à trouver une idée qui me paraisse un tant soit peu originale. Voilà, bonne lecture à tous, et Kri, si tu passes par là, je te remercie de faire toi aussi de si jolies photos.

   Edit du 22 décembre: J'ai obtenu l'autorisation de Kri de publier sa photo, mais en reprécisant à tous qu'elle n'est pas libre de droits !

 

Lesve chateau1 - CopieMerci beaucoup Kri.

 

 

Le Château des Brumes

(section Histoires de lieux)

 

La demoiselle

Passe la porte en courant

Et se colle de suite

Contre le vieux mur en ruine.

Elle ramène vers elle

Les pans de sa robe

Qui pourraient la trahir.

En reprenant son souffle,

Elle semble se calmer,

Risque un œil à la porte,

Ferme un instant les yeux,

Respire,

Risque à nouveau la tête,

Mais le cheval est là,

Avec son cavalier.

Elle sait qu'il descend

Et qu'il met pied à terre.

Elle ne prend pas le temps

De l'attendre et de réfléchir,

Elle court

Sur le grand lit de feuilles mortes

Qui mène

A la porte-fenêtre du Château des Brumes.

Elle tient des deux mains

Sa robe qui la gêne,

Se retourne

Souvent

Accélère et se jette

A la porte en frappant

Frénétiquement.

Le grand cavalier noir la suit.

Il la sait prise au piège

Il prend son temps

Fait passer son cheval

Et l'attache

Au premier arbre qu'il voit

Puis s'avance

Sûr de lui

Fermement résolu.

La fille regarde

Tantôt devant

Tantôt derrière

Et espère

Au plus profond de soi

Qu'une âme sera là

Au bout de ce chemin,

Pour lui ouvrir la porte.

Elle prie.

Quand elle rouvre les yeux,

Un visage la fixe

Un déclic

Elle se précipite

Et derrière on referme.

Le grand cavalier noir

Fait soudain face

A une dame en vert,

Noblement habillée

Parée de beaux bijoux.

Il s'arrête,

Etait presque arrivé,

Il croise le regard

De cette dame en vert

Qui fait signe à ses gens

De poursuivre l'intrus.

L'a-t-elle reconnu ?

Il ne veut pas savoir

Et refait à l'envers

Le chemin du couloir

Hors du temps

Du château.

Il est bien sur le point

De se faire encercler

Mais il a son cheval.

Eux sont à pied.

Il hésite un instant

Enfourche le cheval

Et fend le groupe

Avant de disparaître

Au creux de la forêt.

 


© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com

 

Posté par MlleOpaline à 23:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

13 novembre 2015

Le Champignon coiffé

   Bonsoir, je renoue avec une catégorie que j'avais commencée il y a longtemps, et qui s'appuie sur des photos que j'apprécie. Je suis allée chez Kri, dont j'aime beaucoup le travail, et que vous pouvez visiter en allant dans ma colonne de droite chez les photographes, bien sûr. 

Elle m'a autorisée à publier ses photos, mais je vous rappelle qu'elles ne sont pas libres de droits !

Voici donc ma source d'inspiration de ce soir :

Champignon

 

Merci beaucoup, Kri !

 

Le Champignon coiffé

(section Histoires de lieux)

 

Un jour, en la forêt

Où je me promenais,

Je trouvai un endroit

Où personne ne va.

Une belle clairière

S'étalait devant moi,

Quand, à mes pieds, derrière,

Je perçus quelques voix :

"Stop ! Toi, le champignon,

Tu ne passeras pas !

Il te faudra, mignon,

En découdre avec moi,

Ou bien ôter d'abord

Du bord de ton chapeau

La feuille couleur d'or

Ma soeur, comme oripeau.

-Je ne le ferai pas,

Dame, j'irai avant !"

Dit le champignon blanc

Parlant avec éclat.

"Pourquoi donc le ferais-je ?

Vous êtes si nombreuses

Formant tapis de neige

Aux couleurs merveilleuses,

L'une de vos amies

Ne vous manquera pas,

Si sur moi elle luit

Me donnant des appâts.

-Pauvre godelureau !

Vous eûtes bien mieux fait

De choisir un oiseau

Pour pouvoir vous coiffer !

Il vous aurait suffi

D'attendre sous les nues

Une plume jolie

Dont il ne voulait plus.

C'est beau d'être coquet

Quand pour cela on vole

Le voisin d'à côté !

Serrez donc votre étole

Avec ses liserés

Et déposez la feuille

Sur le moelleux duvet

De mousse qui accueille

Vos pas en ces chemins.

Ou bien préparez-vous,

Vous lutterez en vain.

Nous sommes, je l'avoue,

Avec quelques amis,

Tous assemblés ici

Pour sauver notre soeur,

Dont vous êtes porteur.

Voyez bien ces brindilles,

Observez ces coquilles,

Car nous vous cernerons,

Monsieur le champignon !"

Je ne sais ce qu'a fait

Le champignon coiffé

Mais les feuilles autour

Etaient déterminées.

Avant la fin du jour,

Chez moi, je suis rentré.

 

© 2015, 11 novembre, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Posté par MlleOpaline à 17:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 décembre 2015

La Prière d'un arbre non citadin

   Aujourd'hui, à nouveau je remercie Kri pour m'avoir autorisée à publier l'une de ses photos, source de mon inspiration. Je vous rappelle que ses photos ne sont pas libres de droits et je vous mets le cliché. En cliquant dessus, vous pouvez atteindre le message initial de Kri.

Arbre plonge

 

La Prière d'un arbre non citadin

(section Histoires de lieux)

 

 

Ohououou ! Ohououou !

Emmenez-moi, je vous en prie,

Vous qui passez, bateaux jolis !

Je voudrais vivre loin d'ici...

Voyez mes pieds qui sont coincés,

Vous, vous pouvez vous balader

Bouger, danser à votre gré.

Moi, ma vie ne vaut plus grand chose

Si dans cet univers morose

Je dois renoncer au grandiose.

Je préfèrerais la nature,

Un entourage de verdure

Car le béton est bien trop dur :

Il m'empêche de respirer.

Je n'ai plus qu'à me suicider

Si vous ne voulez m'emmener.

Oh ! vous, ma belle et douce rose

Je vous aime et pourtant je n'ose

Vous révéler les douces causes

Qui m'ont fait d'abord me pencher,

Dès que je vous ai vu briller

Sur un bateau qui défilait.

Alors j'ai voulu vous rejoindre.

Jamais je ne pourrai atteindre

La beauté que je voulais peindre.

Me voilà tout ébouriffé,

Echevelé, écervelé...

Entendez ma voix, par pitié !

Permettez-moi de m'évader,

Je veux sortir de la cité,

Je veux un horizon bleuté,

Retenez-moi, je vais plonger !

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Posté par MlleOpaline à 16:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 décembre 2015

Mer en sourdine

   Bonsoir. Ce soir, je remercie Josiane qui m'autorise à publier ses photos et à travailler avec. Elle publie régulièrement des photos accompagnées de textes de poètes divers, et vous pouvez lui rendre visite par l'intermédiaire du lien à droite dans le bloc "Visite chez". Récemment elle a publié une série sur la mer que j'ai trouvée fascinante. J'en ai extrait plusieurs photos qui donneront lieu à différents textes. Voici la photo qui accompagne le texte d'aujourd'hui.

Mer Josiane 1

 

Mer en sourdine

(section Histoires de lieux)

 

Au loin calme et paisible

Dans un gris bleu de fond

La mer à l'horizon

Est le lieu des possibles

Des voyages lointains

Des voyages grandioses

Que très peu de gens osent

Entreprendre un matin.

Mais son bord agité

Roule en écume fine

Des vagues assassines

Révélant l'indomptée.

Elle gronde en sourdine

Aux abords de la rive

Annonçant la dérive

Aux barques citadines

Avides d'aventure

Mais qui, sans la maîtrise,

Au fil du vent qui grise

Risquent déconfiture.

On sent force et puissance

Dans ces remous brillants

Au soleil éclatant

Souriant comme une chance

Les chevaux de Neptune

La fraîcheur des embruns

Lumière de parfums

Qui envoient sur la Lune.

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 21:29 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


31 janvier 2016

La Colère de la mer ?

Bonjour,

En ce dernier jour de janvier, je remets à l'honneur Josiane et sa belle série de photos dont je vous ai déjà parlé. J'en profite pour remercier à nouveau la photographe pour son autorisation de publier ses images.

Voici donc la seconde photo source de mon inspiration :

Mer Josiane 2

 

 

La Colère de la mer ?

 (section Histoires de lieux)

 

Est-ce un ébat joyeux

Ou la sourde colère

Qui fait jaillir aux cieux

Le fracas de la mer

En ces éclaboussures

Roulées d'écume blanche ?

La puissance explosive

De gouttelettes d'eau

A l'air inoffensives

Serre comme un étau

S'attaque à tous les murs

Même les plus étanches.

Les fusées projetées

Dans l'éclat du soleil

Jouent sur le dégradé

D'un gris bleu de merveille

Brillent dessous l'azur

En mousse d'avalanche.

Joie tout en explosion

Tout en effervescence

Des vagues de passion

Partout en abondance

C'est la mer en nature

Qui choisit sa revanche.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 13:03 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

11 mars 2016

Photo de mer du sud (de la France)

   Ce soir encore, je remets Josiane à l'honneur avec la troisième photo de la série qui m'avait captivée chez elle. Comme elle m'avait autorisée à publier ses photos, je vous mets celle qui fut ma source d'inspiration du jour, et vous pouvez lui rendre visite bien sûr.

Mer Josiane 3

 

 

Photo de mer du sud (de la France)

(section Histoires de lieux)

 

Le photographe est un magicien

Il arrête le temps : tout va bien

Il fige l'eau qui vole en éclats

Elle arrive du large en fracas

Se jette en désespoir dans le ciel

Une attitude entre miel et fiel

Elle cherche à atteindre, c'est sûr

L'endroit dans la lumière brûlure

Qui brille sous le soleil du sud

Au-delà de cette digue rude

Une bande de mer au calme

Juste derrière l'ombre des larmes

Que roulent les vagues de la plage

On ne sait pas si la mer est sage

La photo exhibe les grands souffles

Car jamais l'océan ne s'essouffle

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:06 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

11 avril 2016

La Main du Destin

   Je remets une quatrième fois Josiane et ses jolies photos à l'honneur dans mon blog, et je la remercie encore pour son autorisation de publication. Voici la photo qui m'a inspirée ce jour.

Mer Josiane 4

 

La Main du Destin

(section Histoires de lieux) 

 

Je suis main du destin

Je suis signe de nature

Je couperai ton chemin.

Au fur et à mesure

Que tu te sentiras

Plus fort, plus fier ou plus roi,

Je te rappellerai, moi,

Que jamais tu n'iras

Plus loin que mes désirs

Ne porteront tes soupirs :

C'est à moi qu'est ton trépas,

Le choix du roi est là.

J'accrocherai ton corps

Avec l'ombre de mes doigts

Serrant de plus en plus fort

Mes ongles crochus, ma foi.

Sur une lande, en haut,

Destin ou Poséidon,

Une main sans abandon

Guidée par ses chevaux.

 

 

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:47 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 mai 2016

Le Double sabord du Destin

   Bonsoir, pour le post d'aujourd'hui je m'appuie sur une photo de Domi, photographe que j'ai découvert assez récemment, et qui m'a gentiment autorisée à piocher dans son travail pour fabriquer le mien.

   Je le remercie donc pour son autorisation de publication de ses travaux sur mon blog, et je vous livre l'un de ses clichés, source de mon inspiration ce soir. Vous pouvez retrouver son travail à partir du lien le concernant dans la colonne de droite, rubrique des photographes. Ou bien cliquez sur la photo pour la retrouver dans le message original de l'auteur.

Sabord Destin

 

 

Le Double sabord du Destin

 

J'ai quelque part

Un début d'histoire

Dans un trou de lumière

S'unissant en miroir

Dans un tour de rivière

Au creux d'un ciel blafard.

Au bord,

Des arbres éphémères

Dessinent au fil de l'eau

Des profils de chimère

Pour tailler les abords

De l'endroit en biseau.

Au rebord du sabord

Illuminé de ciel,

Le Destin te regarde

Caché dans le nuage.

Mais depuis l'autre sabord

Identique

Dans le chemin liquide, son reflet t'attend,

Il guette ton passage.

Prends bien garde

Si tu ne veux goûter le fiel,

D'être à l'heure, vraiment,

Du chenal fantastique !

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Posté par MlleOpaline à 22:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

13 janvier 2017

Une Vache dans le ciel

Une Vache dans le ciel

(section Histoires de lieux) 

 

Une vache sur un toit

Ça s' peut pas, ça s' peut pas.

Elle était montée là haut

Pour avoir un peu plus chaud.

Elle a trouvé le soleil,

Mais seule au milieu du ciel,

Elle s'ennuie des copines

Et surveille le passage.

N'ayant pas de magazines

Pour changer de paysage,

Elle hume tous les vents :

Lequel sera descendant ?

Figée devant sa barrière

Rêvant d'une vie sur terre

Tout près de la cheminée,

La voilà bien calcinée !

Une vache sur un toit

Ça s' peut pas, ça s' peut pas !

T'es sûr ? Regarde un peu là,

Moi j' la vois, moi j' la vois !

Du nord,  d'est, d'ouest ou du sud,

Je n'ai pas d'incertitude.

 

© 2017, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Vache toit blog

 

La photo est de moi et d'une piètre qualité, mais je n'ai pas résisté à l'envie de faire ce petit clin d'œil à Martine... Je la referai à l'occasion.

Posté par MlleOpaline à 21:44 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,