12 mars 2018

Je n'ai pas pu écrire aujourd'hui

Je n'ai pas pu écrire aujourd'hui

(section des poèmes nouveaux)

 

Je n'ai pas pu écrire

Aujourd'hui

La pluie avait

Obscurci

Tous les recoins perdus

De mon âme.

Les mots partout cognaient

Bien trop fort

Sans pouvoir fuir

Au dehors

Et faire s'écouler

Tous les drames.

Bloqués dans mon cerveau

Tous les maux

Superposés

Sur les mots

Voyageaient en vaisseaux

Vives flammes.

Décharges électriques

En bouquets

Un court-circuit

A figé

La plume du stylo

Froide lame.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés reproduction interdite.

 

Posté par MlleOpaline à 23:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


13 mars 2018

Buée

 

 

Beau voile épais et cotonneux

Un doux estompeur de couleurs

Etend son mystère en chaleur

Et fine humidité fumeuse.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2018

Pensée

  Une douleur sournoise apparaît, disparaît, au gré de ses envies, toujours aussi intense à différents endroits d'un corps qui se survit, ne laissant deviner si, demain, sera là.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mars 2018

Le feuilleton (la suite)

  Il s'installe à son tour et ne prend pas de gant pour leur annoncer le résultat de ses investigations. Ses hommes n'ont absolument rien trouvé dans la maison de toute la liste que la famille a présentée. C'est à se demander si Michel, Christine et leurs deux enfants ont jamais vécu dans ces pièces. Christine, elle, se demande bien comment les nouveaux occupants ont pu tout faire disparaître en si peu de temps. L'officier lui explique que les documents ont dû brûler, ce qui pouvait être vendu l'a probablement été, même les meubles ont été déplacés et customisés. C'est facile, de nouvelles housse pour certains, un coup de peinture pour d'autres, et le tour est joué. De toutes façons, les factures initiales n'étant plus aux mains de Michel et Christine, ce sera parole contre parole.

  "La seule chose qui prouve que vous avez séjourné là-bas, c'est une photo de la famille, que les nouveaux occupants ont sans doute gardée pour vous reconnaître, mais ils ne l'avoueront jamais. Ce n'est qu'une photo et il leur suffira de dire que vous l'avez laissée dans la maison en partant." La parole de l'officier est suivie d'un silence interminable. Aucun des membres de la famille ne parvient à trouver quelque chose à dire. Tout se mélange dans leurs quatre cerveaux sans aucune organisation ni porte de sortie.

 

(à suivre...)

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 19:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2018

Un Creux d'amour

Un Creux d'amour

(section des poèmes nouveaux)

 

La maison est bien vide quand tu es parti

Et je hais tous ces soirs du nom de vendredi ;

Je te vois t'en aller, larme au cœur resserré,

Le regard fixe et dur, l'arme au cœur empalée.

 

Quand tu fais ta valise, on sent déjà l'acier

Qui rentre dans ta chair sans rompre ni plier,

Il bloque et paralyse peu à peu ton âme

Pour la fin de semaine en apnée sous la lame.

 

J'aimerais tellement que tu partes ravi

De voir l'autre parent qui, source de ta vie,

A créé le bonheur dans un moment de joie

Mais n'a su faire naître un élan doux en toi.

 

Vivement que revienne pour toi l'oxygène,

Un espace en plein air sans plus rien qui te gêne

Pour y crier la vie et rire en liberté

Et pour combler le creux par l'amour déserté.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


17 mars 2018

Pensée

  Et si ta peau te brûle, bouclier d'émotions, va-t'en à la fontaine arroser d'une eau fraîche ce visage et ce corps, pour qu'ils puissent enfin calmer leur inquiétude et bien se ressourcer.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 19:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 mars 2018

Sonnade du hasard

Sonnade du hasard

 

Un bel enfant est né dans un monde abîmé

Pour éclairer la vie triste de ses parents,

Il a choisi sa voie sans cri ni tremblement

Sur un volet ouvert, et un volet fermé.

 

Cet enfant a grandi dans un miroir grimé

Et c'est en l'orientant de sa main en gant blanc

Qu'il choisit son boulot dans un reflet géant

Sur un volet ouvert, et un volet fermé.

 

Les fêtes, les bonheurs, naissances, mariages,

Et revers de fortune vont quel que soit l'âge

Sur un volet ouvert, et un volet fermé.

 

Regarde la maison aux nombreuses fenêtres

Choisis bien car un chat nous observe peut-être

Sur un volet ouvert, et un volet fermé.

 

(Envoi)

Ma belle, tu verras évoluer ta vie

Comme des dés pipés lancés par des souris

Sur un volet ouvert, et un volet fermé.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 19:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 mars 2018

Pensée

  N'oublie jamais de calculer la trajectoire sur les vecteurs de tes envies.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 mars 2018

Dans le regard d'un chat

Dans le regard d'un chat

(section des poèmes nouveaux)

 

Dans le regard d'un chat j'ai perdu mes esprits

Happée par le voyage qu'il me proposait

De calmes horizons en terres apaisées

Chatoyantes d'oiseaux aux mille cris surpris.

 

Dans le regard d'un chat j'ai cueilli le printemps

Fleur à fleur doucement sur ses grands iris verts

M'enivrant des odeurs que son doux museau flaire

Et sans rien ressasser je glissais en chantant.

 

Dans le regard d'un chat j'ai retrouvé mon âme

Enveloppée au fond dans un nid de douceur,

Elle s'était cachée lorsqu'elle avait eu peur

Et depuis écoutait le chat miauler ses gammes.

 

Dans le regard d'un chat j'ai découvert la flamme

Celle qui alimente un amour véritable,

Légère et volcanique, c'est incontestable,

Je m'envole en la vie abandonnant mes rames.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

21 mars 2018

Rasoir

 

 

Rutilante lame

Assommant exposé

Sur la peau tu glisses

Ou coupes et crisses

Imprégnant l'esprit

Rompant tes pensées

 

©  2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 21:45 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,