11 avril 2018

Pour amuser les coccinelles

"L'électricité, qui donnait la lumière aux hommes sans toujours les éclairer, constituait pour cette lignée d'artisans de haute moralité le symbole de l'émancipation prolétarienne."

 

© Maurice Denuzière, Pour amuser les coccinelles, 1982.


12 avril 2018

Le feuilleton (la suite)

 Quelques jours plus tard, l'humeur maussade est à nouveau de mise chez Michel et Christine, mais, cette fois, elle est teintée de résignation. Le combat qui s'annonçait était vraiment trop dur pour eux, avec trop de composantes incertaines. Ils appellent leurs enfants pour les informer de leur choix. Comme ils l'avaient prévu, ce n'est pas l'enthousiasme débordant leur réaction première.

  Toute la famille a donc pris le coup de massue sur la tête. Les enfants vont devoir tout reprendre à partir de rien ; Christine pourra recommencer son métier, si leur prochain domicile n'est pas trop éloigné de l'ancien. A ce propos, la famille n'est pas des plus ravies de devoir vivre près de leurs usurpateurs et de risquer de les croiser à chaque coin de rue. Quant à Michel, il ne sait pas comment il pourrait réparer les dégâts causés par la perte de ses dossiers. Il doit essayer, mais s'il n'y parvient pas, le verdict sera définitif, sans appel. Il devra repartir à zéro en ayant perdu son boulot. Christine propose que tout le monde aille un peu prendre l'air. Les enfants refusent. Les parents sortent.

 

(à suivre...)

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

13 avril 2018

Avis

 

 

Après avoir pesé patiemment

Visé tous les indices, prudent,

Il s'impose de lui-même, net,

Sans la pensée de l'avenir, prête !

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 avril 2018

Le Cerisier pom-pom plante

Bonsoir,

  je vous propose ce soir un poème inspiré d'une photo de Véronique Brosseau, dont vous pouvez aller voir le blog en cliquant sur son nom dans ma colonne de droite (partie réservés aux photographes). Elle fait beaucoup de jolis clichés de nature, et ce n'est pas la première fois que je trouve mon soufflre chez elle. Dans la série d'origine (que vous pouvez consulter en cliquant sur l'image), il y avait plusieurs photos plus belles les unes que les autres, et j'ai choisi celle qui m'a fait sourire. Place à la photo et au texte.

 

Ceriser pom-pom

 

Le Cerisier pom-pom plante

 

Un cerisier du Japon

Exaspéré de la pluie

Du nuage et du temps gris

Priait pour qu'il fasse bon.

 

Il enfla ses fleurs en pommes,

Encouragea le jardin :

"Allez, zou, pour demain !"

Et il devint sa pom-pom.

 

Le jardin bien supporté

Ne pouvait que prospérer

Avec ces deux pompons roses

Finies les humeurs moroses.

 

Pour ces deux soleils sucrés

Parfum de barbe à papa

Il est sûr qu'il ne faut pas

Se laisser décomposer.

 

Et pourtant le temps viendra

Vieillissement frauduleux

Mimant deux yeux globuleux

Marron, flétris, sans aura.

 

Mais la nature abondante

Aura suivi les conseils

De son arbre pom-pom plante

Pour que le bonheur s'éveille.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

15 avril 2018

Pensée

  Et si l'indifférence prend le pas sur la violence, c'est peut-être pire, mais c'est surtout bien mieux.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:57 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 avril 2018

Errance

Errance

(section des poèmes nouveaux)

 

Il fait noir, il fait nuit,

Et tu te sens perdu

Tu as peur, tu le fuis,

Car il t'aurait mordu

Dans ta chair sous la pluie

Cet espoir disparu

Que pourtant tu poursuis.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 avril 2018

Pensée

  Quand on commence à perdre sa capacité d'entrer dans les histoires qu'on paye pour aller voir défiler dans une salle obscure sur un grand écran clair, quand la dénégation devient plus imposante, à chaque fois, que l'identification, est-ce le signe de l'âge, ou bien juste celui de l'assèchement d'un cœur ?

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 avril 2018

Flute

 

 

Filet d'air propulsé dans un roseau,

La mélodie s'envole doucement

Usant chaque nuage pour vibrer,

Tinter, sonner en semant du bonheur

Eparpillé de là-haut, tout là-haut.

 

©  2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 avril 2018

Le feuilleton (la suite)

  Alexia est un peu hébétée et son frère en colère. "J'ai envie d'aller leur casser la gueule" déclare-t-il à sa sœur, qui lui demande en retour à quoi cela va bien pouvoir l'avancer. Il quitte vivement la pièce en lui grognant qu'elle ne comprend rien. Marie sourit à Alexia. Son frère a besoin de temps pour digérer la nouvelle orientation prise subitement par sa vie. Tout en parlant avec sa tante, Alexia pose son bras sur la console de l'entrée et ses yeux se portent sur un bout de papier blanc dans la poubelle juste à côté.

  "C'est toi qui as joué au Loto, Tata ?

- Non, ma puce.

- C'est curieux, le tirage était hier soir et personne ne l'a regardé. Que fait ce ticket à la poubelle ?

- Celui qui a joué a dû vérifier tôt ce matin, le ticket doit être perdant. On ne gagne jamais à ce jeu-là, les probabilités sont trop faibles de toutes les façons.

- Tu sais quoi ? Je vais vérifier aussi, par acquit de conscience.

- Si tu veux, ma chérie."

  Alexia s'installe devant l'ordinateur de sa tante et lance la recherche. Soudain, elle reste figée et prononce le prénom de sa tante, sans pouvoir dire un mot de plus. Quand Marie se déplace enfin pour rejoindre sa nièce et regarder l'écran, elle non plus n'en revient pas : le ticket est gagnant, le gros lot.

 

FIN

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Posté par MlleOpaline à 22:26 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

20 avril 2018

Communication nocturne

Communication nocturne

(section des poèmes nouveaux)

 

Un croissant de la Lune

En ouvrant les volets

A guidé ma fortune

Vers un lit de galets.

Quand la Lune sourit

Et rafraîchit mes pieds

Sur la plage la nuit

Mon âme est déployée.

C'est seulement ainsi

Qu'elle sait percevoir

Tes signaux rétrécis

Tes ondes dans le noir.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,