03 février 2016

Contemporain

Contemporain

(section des poèmes nouveaux)

 

Danse, danse, danse !

Respire,

Souffle à jamais dans l'élan de ton corps,

Emportant vers le ciel

Ton pied pointé genou plié,

Tes longs bras l'accompagnent

Sur un côté

Tout souplement

Et tes brusques détours

Charment tes spectateurs

Envahis par ta grâce

Pétris de tes sentiments

Sensations

Unisson

Respirations simultanées

Tous les cœurs battent ensemble

Au rythme de tes mouvements,

Du souffle vital de l'élan de ton corps.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 21:54 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


04 février 2016

Le feuilleton (la suite)

    Quand Sybille la retrouva, Sybille proposa la pizzéria, elle avait envie d'Italie dans l'assiette. Nina lui emboîta le pas et elles se dirigèrent vers leur petit italien préféré. Les voilà sur le chemin bras dessus bras dessous et productrices de joie et de bien-être dans les rues ensoleillées.

   Le pizzaiolo les salua chaleureusement, mais sans les coller. Plusieurs yeux dans la salle les suivirent jusqu'à leur table. Tout le monde avait compris qu'elles étaient des habituées. Sybille fit des tours de mots pour déclencher le rire de Nina qui réagit bien. La part de bonheur qu'elles envoyaient rayonnait dans tout le restaurant, bien qu'elle vînt de l'adversité. Ce n'était pas qu'elles criaient ou se montraient sans gêne, non, elles mangeaient calmement, parlaient discrètement, mais elles riaient et attiraient par là les regards. Le bonheur a la force d'un aimant : c'était la force de Sybille, que de transformer en bonheur profond le malheur du quotidien et d'y puiser son goût de la vie.

 

 

à suivre...

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

05 février 2016

Pensée

   Quand tu découvres enfin les gens, la réalité t'illumine, quelque désagréable qu'elle puisse être.

 

© 2016, Opaline.

Posté par MlleOpaline à 23:55 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 février 2016

Petit castor sur le dos

Petit castor sur le dos

(section des poèmes nouveaux)

 

Petit castor à roulettes

Vas-y, vas-y ma belette

Rassemble donc tes cagettes

Pour faire ta maisonnette.

Sous une pluie de perlettes

Ou le soleil sur ta tête

Pas besoin de valisette

Tu ouvres peu tes mirettes

Scies sans cesse des planchettes

Un deux trois quat' cinq six sept

Barres route aux cascadettes

Et nages ventre aux nuettes

Dégustant des écorcettes

Tombées des belles branchettes

Sans laisser aucune miette.

Petit castor, ma belette,

Vas-y, vas-y à roulettes !

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 16:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2016

Agenda

 

 

Agir, agir, agir,

Grandes obligations

Et pages vides,

Nous avons tous

Des tas de choses

A faire.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 16:51 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 février 2016

Un Air du temps

Un Air du temps

(section des poèmes nouveaux)

 

Il était écrivain, il jouait avec les mots,

Il écrivait à plein, des récits les plus beaux.

Un ministre arriva, suivant l'Académie,

Qui soudain réforma les mots que l'on écrit.

L'écrivain ne parvint à modifier ses mots :

Ces mots étaient les siens dans leur ancienne peau.

Les changer, c'eût été les trahir sans vergogne,

Alors notre écrivain continua sa besogne.

Mais les années passant, les jeunes s'éloignaient

Et plus les mots d'antan jamais ne comprenaient.

Il fallait les traduire, abjecte perfidie,

Pourtant, ils devraient luire du fait qu'on les dit.

L'écrivain dépassé, balayé, démodé,

Incompris du public se trouva délaissé.

Il était écrivain, il jouait avec les mots,

Il écrivait en vain et jouait avec ses maux.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 février 2016

Boule au miel

Boule au miel

(section des poèmes nouveaux)

 

Un bonbon doux de miel au sucre de la vie

S'écoule dans ma gorge, alors je m'en réjouis.

Belle lune rugueuse, vite il s'adoucit,

Il roule dans ma bouche, il fond, il se réduit

Et répand ses arômes au long du conduit.

Enfin je le découvre, son cœur ramolli,

Cette rivière épaisse, chaleur qui nourrit,

Et qui me réconforte au début de la nuit.

Alors je peux dormir confiante et épanouie.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:37 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 février 2016

Aurélie

 

 

Aube douce et lumineuse

Une belle lune rousse

Rayonne dans tes yeux

Elle réconforte fort

Les gens qui peuvent t'approcher

Irradie tous les cœurs

Et les mène vers le bonheur.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 février 2016

Le feuilleton (la suite)

   Rassasiées de rire et d'Italie, les deux jeunes femmes s'élancèrent à la conquête des magasins. Une après-midi entre amies. Un moment de liberté. Tant de vêtements essayés, de rues parcourues. Sybille regardait Nina et la trouvait si belle ! Quoi qu'elle portât sur elle, Nina attirait les regards par la classe et la grâce qu'elle dégageait naturellement. Même un malheureux jogging, un pull déchiré ou un tee-shirt trop grand ne parvenaient pas à entâcher la beauté de sa silhouette. Elle avait des formes harmonieuses que Sybille aurait bien aimé voir s'afficher sur le miroir, lorsqu'elle s'y regardait. Elle trouvait son amie jolie et elle adorait la voir endosser tous les styles possibles lors de leurs folles escapades où elles faisaient les boutiques.

 

 

à suivre...

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

12 février 2016

Répète un peu, pour voir

Répète un peu, pour voir

(section des poèmes nouveaux)

 

La répétition est un entraînement,

Une esquisse d'un grand moment.

On y place les gens pour que tout soit parfait,

On exerce les corps, on fait puis l'on refait.

Pourtant la tradition n'est que répétition

D'un grand moment parfait qu'on voudrait retrouver...

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 21:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,