Adieu Charlie... Que vive Charlie!

Edit du 14 janvier 2015: je viens d'épingler le message en tête de blog, mais ne vous y trompez pas, chez moi, on lit à l'endroit! (du coup, le message de Marie date comme le mien du 10 janvier.)

...

 

Aparté : je vous invite aussi à aller regarder le petit dessin en hommage aux dessinateurs, chez Marie Breucq...

 

Adieu Charlie...

Que vive Charlie !

(section des poèmes nouveaux)



Vous, Frédéric Boisseau, agent de maintenance

Premier sur le carreau

Et trahi par la chance

Vous avez vu la mort quelque peu par surprise

Débarquer tout en noir et générer la crise.



Vous, Franck Brinsolaro, protecteur rapproché

Tué pendant l'assaut

Vous laissez un bébé.

Vous n'avez pu défendre les gens réunis

Qui, l'instant d'après vous, comme vous ont péri.



Vous Ahmed Merabet, vous, jeune policier,

Vous fûtes achevé,

Vous, dernier supplicié,

Vous qui passiez par là avec un V.T.T.

Pour poursuivre des hommes lourdement armés.



Pour vous, Michel Renaud, simplement invité

Le voyage fut chaud

Et ce fut le dernier

Votre ami près de vous, fut sauvé le gaillard

Le Destin l'a caché, couché ; c'est pour plus tard.



Et vous Elsa Cayat et Mustapha Ourrad

En un coup tombés mat

Et sans grande tirade

Vous avez vous aussi avec Bernard Maris

Découvert devant vous une noire milice.



Honoré Wolinski Tignous Cabu et Charb

Vous étiez des amis

Tous autour de la table

Massacrés au charbon, tombés près de vos frères

Duduche est orphelin et ne sait plus quoi faire.



Vous étiez journalistes et dessinateurs

Vous étiez journalistes

Vous affrontiez la peur

Vous vouliez pouvoir dire ce que vous pensiez

Pouvoir tout exprimer au nom de Liberté.



Vous étiez humoristes et dessinateurs

Vous étiez humoristes

Refusant la terreur

Vous vouliez pouvoir rire des travers humains

Et sans méchanceté sur la planche à dessin.



De l'endroit où vous êtes gardez l’œil sur nous

Que chaque jour soit fête

Surtout amusez-vous

Et dessinez-pour nous souvent dans les nuages

Pour nous faire coucou, nous laisser un message.



Charlie continuera puisque c'est son destin

Nous ferons tout pour ça

Malgré ses assassins

Les crayons sont toujours plus légers que les armes

Et dépeignent le monde avec bien plus de charme.



En tout temps les chasseurs voudraient tuer les canards

Prenez de la hauteur

Volez, braves gaillards

Âmes légères contre âmes lourdes, aux ailes

De papier, sourire aux lèvres en ribambelles.



Vous étiez humoristes et dessinateurs

Vous étiez pacifistes

Toujours de bonne humeur.

Oui, du monde, on rira au nez et à la barbe !

Honoré Wolinski Tignous Cabu et Charb !

 

© 2015 Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Variante pour la fin de la strophe 3 :

Vous qui passiez par là, vous fûtes abattu

Implorant la pitié, allongé dans la rue.

 

CopyrightFrance.com

 

JeSuisCharlie

Posté par MlleOpaline à 11:33 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,


05 janvier 2014

Mon Etoile noire

Mon Etoile noire

(section des poèmes nouveaux)

 

Lorsque mon cœur s'embrume

Perdu dans des vents contraires

C'est alors que s'allume

D'une étoile la lumière.

 

Lorsque triste le soir

Mon cœur ne sait plus très bien

S'il n'y a que du noir

Et s'il faut croire au destin

Le prier supplier

De dire "Tout ira bien."

Et de nous rassurer

Sur la mort son lendemain

Mon cœur divague au loin.

Lorsque d'un coup je me dis

"Non, non, il n'y a rien

Après la mort c'est fini."

Que je me désespère

Et manque de m'effondrer

Une belle lumière

Chaque fois vient m'attirer

Une lumière noire

Qui ressort de ton portrait.

De m'empêcher de choir

Tes yeux ont la volonté

Ces deux belles pépites

Disent que si tu habites

Dans mon salon si près

C'est qu'elles ont insisté

Auprès du grand destin

Pour me faire sentir bien.

Elles sont le message

Montrant qu'à travers les âges

La communication

Passe en bonne réception

Qu'il faut garder confiance

On ne connaît pas la danse

Que le destin veut voir

Mais il préfère l'espoir.

Alors si la détresse

Envahit mon univers

Une belle déesse

Surgit et la met à terre

Ma belle étoile noire

Que je sens par tous les temps

On ne peut pas la voir

Elle brille dans mon corps

Elle brille dans mon cœur

Comme en un petit boudoir

Elle diminue ma peur

Et l'éloigne au gré du vent.

 

Lors plus mon cœur ne s'embrume

Perdu dans des vents contraires

C'est pour moi que tu allumes

D'une étoile la lumière.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 10:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 février 2014

Le cadrage de la destinée

     Au lieu de pleurer en regardant toujours vers le haut ce que tu n'as pas encore réussi à atteindre, pense à observer avec satisfaction l'étage auquel tu es arrivé ; que chaque objet que tu possèdes te rende plus heureux que ceux que tu ne possèdes pas encore ne te rendent malheureux et haineux. Aie l'envie d'avancer sans écraser pour autant les autres, mais bats-toi, sois compétiteur, défends ce que tu as et cherche à obtenir ce que tu désires. Décide qu'à partir d'aujourd'hui la vie ne saura plus que te sourire, car si tu penses qu'elle s'acharne sur toi, alors elle le fera.

© 2014, Opaline.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 10:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 avril 2014

Destin

De l'univers

En perpétuel questionnement

Sur lui-même

Tu es le dieu

Intrinsèque

Ni mauvais, ni bon.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite

CopyrightFrance.com

 

Posté par MlleOpaline à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 avril 2014

Une goutte de ciel bleu

Une goutte de ciel bleu

(section des poèmes nouveaux)

 

Une goutte de ciel bleu

A perlé aux coins des yeux

De l'ange et de l'homme heureux

Grâce au Destin mélodieux.

 

©2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

 

 

Posté par MlleOpaline à 23:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 mai 2014

Pensée du soir

Ne laisse pas le découragement s'emparer de toi, ne le laisse pas te perdre dans les méandres du désespoir, mais garde ton cap jusqu'à ce que tu trouves la partition que le destin à écrite tout spécifiquement pour toi.

© 2014, Opaline.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 21:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 juillet 2014

Pensée

   Cultivons la vie en ayant conscience des bonnes aventures comme des épreuves envoyées par le Destin.

© 2014, Opaline.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 juillet 2014

La Chapelle du Destin

La Chapelle du Destin

(section des poèmes nouveaux)

 

En marchant dans la forêt

Si vous sortez des sentiers

Alors, c'est sûr, vous la trouverez.

Elle se dresse entre les chênes

Les sapins, les bouleaux, les frênes

Derrière les piliers reliés par une chaîne.

Son clocher minuscule

S'élevant dans la nue

Est l'endroit qu'a choisi la chouette qui hulule.

Passez donc par-dessus la chaîne

Poussez donc la porte de bois

Et sentez l'âme des vieilles pierres.

Vous n'y verrez personne

Pourtant le lieu est habité

Par une curieuse entité.

Il suffit de poser la main

Sur une pierre de l'édifice

Pour sentir, de la régénération, les prémices.

L'entité veille et vous apaise

Elle pénètre en votre cœur

Et y rallume chaque braise.

Ne s'occupant ni de votre couleur

Ni même de votre religion

Le Destin entre en action.

Vous repartez tout en confiance

Avec le parfum de la chance

Qui plane tout autour de vous.

Mais attention soyez discrets :

Si de cette chapelle vous parlez

Alors sur vous s'abattra la main

Noire et lourde du Destin

Qui placera bien des pièges sur votre chemin.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

 

Posté par MlleOpaline à 22:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 août 2014

Pluie d'orage

Pluie d'orage

(section des poèmes nouveaux)

 

Caresses douces

Solitude nocturne

Lent abandon de soi.

Progressive accélération cardiaque

Mains qui cherchent et qui trouvent

Douceur, plaisir, tendresse.

Grand crépitement soudain extérieur

Essoufflement

Torrents sur les toits du village

Affolement des sens

Bruit assourdissant de l'eau qui dévale les tuiles

Cri

 

La pluie est finie.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 23:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 septembre 2014

Pensée tardive

   Il y a des jours, comme ça, où le Destin, qui semblait avoir rassemblé toutes les possibilités dans un environnement réalisable, soudain les éloigne toutes une à une au fur et à mesure que vous vous approchez.

 

© 2014, Opaline

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 22:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,