09 novembre 2013

Vent

Vent

(section des poèmes anciens)

 

Vent tu composes la musique

Sur laquelle dansent les arbres

Cette musique est symphonique

Et l'on ne peut rester de marbre

En écoutant ce doux murmure

Qui peut devenir si violent

Tu es changeant, tu es charmant

Tu es troublant... tu es vivant !

 

Ainsi la nature exécute

Obéissant au chef d'orchestre,

Comme si tu jouais d'une flûte,

Envoûtant tout et puis le reste,

Les pas d'une danse affolante,

Elle exécute un vrai ballet

Tu es changé, tu es charmé

Tu es troublé et affolé.

 

Je te sens là tout près de moi

Tu m'enveloppes de tes bras.

Tu pens' à moi je pense à toi

Tu m'envahis je te sens là.

 

Vent tu n'es pas indifférent

Tu es un véritable ami.

Lorsqu'arrive mélancolie

Tu viens près de moi en chantant.

Tu compatis à ma tristesse

En te montrant plein de tendresse

Ou bien tu débordes de joie

Quand tu vois que je n'en ai pas.

Tu essaies de me faire rire

En voulant m'offrir ton sourire.

Et quand c'est moi qui suis en joie

Tu es tell'ment content pour moi !

 

Vent tu fais briller le soleil

En chassant tous les nuages

En passant sur eux ta rage

Et tu fais danser les abeilles.

Vent tu fais chanter les étoiles

Tu mets de la vie dans les voiles

C'est toi qui pousses les bateaux

Toujours plus loin vers les oiseaux,

C'est toi qui pousses les oiseaux

Toujours plus loin, toujours plus haut,

Tu mets de la vie dans les airs,

Tu mets de la vie sur la terre.

Vent oui c'est bien toi le plus grand

Vent c'est toi seul qui me comprends.

 

© 1993, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

copyrightfrance-logo9

Posté par MlleOpaline à 19:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


13 avril 2014

Assis sur la colline

Assis sur la colline

(section des poèmes nouveaux)

 

Assis sur la colline

Il regarde le ciel

Rêvant d'être un oiseau

 

Assis sur la colline

Il respire le sel

En goûtant les bateaux

 

Assis sur la colline

Sur un lit d'herbe verte

Il se dit que c'est beau

 

Assis sur la colline

Il casse des brindilles

De chênes et d'ormeaux

 

Assis sur la colline

La main dans la nature

Là sous le soleil chaud

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

 

Posté par MlleOpaline à 16:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 avril 2014

Une cloche parme et rose

Bonjour à tous.

Pour aujourd'hui, je vous propose quelques vers inspirés par une photo que j'ai vue sur le blog de Véronique Brosseau (dont vous avez le lien en bas à droite avec les autres blogs de photographies). Elle nous a montré des prises de vue de fritillaires et je suis partie de cette photo qui m'a touchée plus particulièrement dans sa série :

Fritillaire

 Une cloche parme et rose

 

 

Une cloche parme et rose

Sourit dans le matin frais

Vêtue de peau de serpent.

Baissant la tête elle n'ose

Raconter tous ses secrets

Devant la rosée d'argent.



Avec sa sœur elles veillent

Sur l'herbe verte inondée

D'eau et de lumière fraîches,

Frétillent dans le soleil

Et dansent la matinée

Se moquant bien des grièches.

 

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 15:53 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 avril 2014

Horloge

Homme, qu'il est difficile de vivre

Où la nature peu à peu s'éteint

Rebutée par toi, l'Homme qui veut suivre

Les aléas de son esprit malsain,

Oublier qu'il n'est pas seul sur la Terre!

Gardien d'une endroit qu'il doit préserver,

En lui le temps est compté pour aimer...

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite

CopyrightFrance.com

 

Posté par MlleOpaline à 20:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 avril 2014

Un Petit banc de pierre

Un Petit banc de pierre

(section des poèmes nouveaux)



J'aime ce banc de pierre au milieu du jardin,

Qui permet de rêver aux meilleurs lendemains.

Il me chauffe le dos, me fait comme un cocon

Et me fait me sentir comme dans du coton.

Mon esprit qui s'évade en regardant le ciel

Me rappelle combien notre planète est belle.

Un nuage me fait, le coquin, un clin d’œil,

Quand soudain, devant moi, passe un bel écureuil.

De son roux flamboyant il allume le vert

De l'herbe douce et fraîche, tapis exemplaire.

Et parfois une amie assise à mes côtés

De ce calme, elle aussi, veut venir profiter.

J'apprécie, je l'invite et nous causons longtemps

Nous regardons les fleurs qui dansent dans le vent.

Les oiseaux, tout autour, chantent la vie joyeuse.

Et quand il faut quitter ce petit paradis,

Alors nous nous levons et repartons heureuses,

Conservant en nos cœurs ce battement de vie.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 20:24 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 avril 2014

Un Petit chat

Un Petit chat

(section des poèmes nouveaux)

 

Un petit chat qui trotte trotte

Nonchalant, passe son chemin,

Puis s'arrête au milieu des bottes

D'herbe fraîche pour son larcin.

Il épie sans répit la souris

Qui fera, je le crois, son repas.

 

Un petit chat qui sort ses griffes

Attrape au sortir du terrier

Une souris qui se rebiffe

Mais pourtant ne peut résister.

Sans escorte il rapporte à la porte

Son trophée vaillamment remporté.

 

Un petit chat qui tousse tousse

Et cherche la caresse aimante

Puis va se coucher dans la mousse

Dans la chaleur d'été ambiante.

Allongé dans le pré coloré

Il respire au bonheur et chavire.

 

Un petit chat qui s'évertue

Par amour de la liberté

A vouloir traverser la rue

Quand il le veut, quand il lui plaît.

Peu lui chaut qu'une auto, un bargeot

Comme un fou ne le broie sous ses roues.

 

Un petit chat dans un grand lit

Bien au chaud sous les couvertures,

C'est un petit chat qui sourit

En rêvant d'autres aventures.

Bien caché, protégé, apaisé,

Ce dictame se pâme, madame.

 

©2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 21:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mai 2014

Frison

 

Foule le sol de tes lourds sabots

Rejette fièrement vers le ciel ta crinière

Initie l'homme à la liberté

Soulève des nuages de poussière

Offre ton dos nu pour un galop divin

Noble cheval noir

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite

CopyrightFrance.com

 

Posté par MlleOpaline à 23:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mai 2014

Poème sans titre

 

(section des poèmes nouveaux)

Des nuages bordés d'or

Se montrent à l'horizon

Envahissant tout dehors

De leur gris foncé du fond.

Les regards restent fixés

Sur le point plein de magie

Qui les retient fascinés

Au devant de leur logis.

La couturière du ciel

Confectionne son décor

Avec un peu de flanelle,

Des nuages brodés d'or.

 

©2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 23:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juin 2014

Petit orage du matin

Petit orage du matin

(section des poèmes nouveaux)

 

Petit orage du matin

Réveille bien tous les voisins

Qui étaient calmement couchés

Dans leurs lits et souvent rêvaient.

Comme un tambour de la nature

Dont tu viens rythmer l'aventure

Tu fais frémir tous les enfants

A chaque coup que l'on entend.

Ils se demandent si du ciel

Grondant derrière l'arc-en-ciel

Ne va pas surgir tout soudain

Un monstre, un dieu ou le Malin,

Venu jeter déconvenues

Sur leurs vies au fil si ténu,

Et ils se cachent sous les draps

Pour que celui-ci ne les voie;

Ou encore ils se réfugient

De leurs parents dans le grand lit

Et se blottissent au plus près

De leurs corps pour se rassurer.

Petit orage du matin

Bientôt partira bien loin

Et ne fera plus aucun bruit,

Il se cachera dans l'oubli

Jusqu'au prochain ordre établi,

Nous verrons le soleil qui luit.

 

©2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 23:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juin 2014

Apparition

 

Apparition

(section des poèmes nouveaux)

 

Rien n'est plus beau ni plus déconcertant

Qu'une rencontre en bord de route

A laquelle on ne s'attend pas.

On chemine dans le rêve en chantant,

On fait abstraction de ses doutes

Et l'on avance pas à pas.

Quand soudain, du bord droit,

Surgit des hautes herbes

Un élégant pelage

Flamboyant alentour.

On n'en croit pas ses yeux.

Noblesse oblige,

Mais méfiance avant tout !

Le petit animal fuit le bruit du moteur.

Il traverse la route et disparaît bien vite,

Laissant une impression

De rêve en plein milieu du jour.

Seule sa silhouette

Fière et humble à la fois,

Reste en notre mémoire

Et traverse la rue.

Au revoir, petit renard !

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 23:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,