31 octobre 2013

Dansons en choeur

Dansons en choeur!

(section des poèmes anciens)

     Salut à toi insalubre saleté

J'espère que ta soporifique souffrance

Saura te faire susurrer ces mots fous

Saura t'introduire dans la danse

Où tous les humains meurent souls

Où tous les humains meurent seuls

Sans amitié et sans linceul.

 

© 1993, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

copyrightfrance-logo9

Posté par MlleOpaline à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


27 septembre 2014

Une Vie

Une Vie

(section des poèmes nouveaux)

 

Quand tu marchais dans les grands froids

Sur le chemin de l'école

Tu pensais :

Sal'té d' jeunesse !

Quand tu pleurais sur le miroir

Après l'annonce de rupture

Tu murmurais :

Sal'té d' tendresse !

Quand bousculé dans les transports

Par des jeunes sans un regard

Tu ronchonnais :

Sal'té d' jeunesse !

Et quand la douleur te bloquait

Au milieu de ton vieux lit

Dans un rempart de solitude

Tu gémissais :

Sal'té d' vieillesse !

Qu'as-tu fait de ton existence ?

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 22:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mars 2015

Pensée

   C'est à l'appel du loup que vient l'envie du solitaire.

 

© 2015, Opaline.

Posté par MlleOpaline à 22:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mai 2015

Douleur du manque

Douleur du manque

(section des poèmes nouveaux)

 

Il est seul dans la foule

Il est seul et il coule

Seul malgré sa famille

Il regarde les gens

Et ne peut se résoudre

A profiter vraiment

Du moment qui est là

Le monde autour de lui

Continue de tourner

Les gens rient, les gens crient

Il voudrait bien aussi

Afficher un sourire

Sur son visage blême

Mais rongé par le manque

Il ne peut que se dire

Que jamais, c'est fini,

Il ne pourra revivre

Ces moments adorés

Avec sa bien-aimée

Elle est partie déjà

Dans un monde au-delà

Il ne pourra plus, non

Marcher à ses côtés

Lui caresser la main

La prendre dans ses bras

La tenir en amour

Consoler ses chagrins

Dans un éclat de rire

Elle est partie déjà

Dans un monde au-delà

Il sait qu'elle l'attend

Ou du moins, il l'espère

Il reste, il fait son temps

Mais la vie lui fait mal

Peut-être qu'en chantant

Qui sait ? on le sent moins

Il est seul dans la foule

Il est seul et il coule

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

 

Posté par MlleOpaline à 23:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

10 juin 2015

Ma Solitude

 Ma Solitude

(section des poèmes nouveaux)

 

J'avais besoin d'être seul

Pour écouter ma vie

J'avais besoin d'être seul

Pour lui redonner sens

J'avais besoin d'être seul

D'imaginer la pluie

Dans un berceau de deuil

Succomber à l'outrance

Je voulais être seul

Pour te connaître à nouveau

Dans un rayon de lune

Et me découvrir plus haut

J'ai besoin d'être seul

J'ai besoin d'être là

Oh oui, j'ai besoin d'elle

Pour établir mes choix

La nature est si belle

Ne me parlez pas

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

 

Posté par MlleOpaline à 23:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 janvier 2016

Le Câlin salvateur

Le Câlin salvateur

(section des poèmes nouveaux)

 

Un vent de solitude a soufflé sur son âme

En rafale si rude : elle coupa la flamme.

Une invasion de larmes

Du souci en vacarme

Se sont accumulés aux portes de ses yeux

Dissimulant l'espoir sous un voile boueux.

Le cerveau trop serré

Le malheur enchâssé

Semblaient sous la pression vouloir soudain jaillir

En intense explosion massacrant le sourire.

Mais un enfant tout doux

La joue contre sa joue

Est venu apaiser la fureur agitée

Dans un câlin propice à la douceur d'aimer.

 

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

09 mai 2016

La Botte abandonnée

La Botte abandonnée

(section des poèmes nouveaux)

 

Une petite botte au milieu du chemin

Est restée couchée là sans personne avec elle.

Que s'est-il donc passé ? Où est le bout d'humain

Qui l'a amenée là sans songer aux séquelles ?

Sur le flanc, immobile, elle attend patiemment

Que quelqu'un la ramasse et l'utilise enfin.

Elle sera docile et portera les pas

Du petit pied gracile aussi loin qu'il voudra.

Pour l'instant, elle attend, et redoute sa fin

Dans des torrents de boue ou des piétinements.

Un orage de grêle ou un soleil de plomb

Pourraient pareillement l'entraîner vers le fond,

Craquelant la surface de son cuir tanné,

Laisser toute sa peau, partout, se déchirer,

Ou bien encor moisir dans une humidité

Que jamais de sa vie, elle n'aurait souhaité...

 

Peut-être un chat douillet, et marquis de statut,

S'aventurera-t-il à marcher dans la rue

La mine la plus fière et museau relevé,

Après avoir trouvé la botte abandonnée ?

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:38 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

25 mars 2017

Un Loup dans la prairie

 A nouveau un texte inspiré de phtographies trouvées chez Kri pour le message d'aujourd'hui, vous pouvez donc lui rendre une petite viste. Je la remercie de me laisser prendre ses photos qui ne sont pas libres de droits, je le rappelle !

LoupBlc2 - test

Un Loup dans la prairie

 

Le rêve du loup blanc couché dans la prairie

Se présente au matin lorsque l'herbe frémit

De sentir sur ses brins une caresse douce

Qui nourrit sa couleur, fait d'elle un tapis-mousse

Chauffé, tendre et moelleux, sur lequel apaiser

Les douleurs et tourments qui voulaient l'écraser.

Alors il tend son cou vers le soleil qui luit

Il espère et supplie que plus jamais ne fuie

Le grand souhait de son cœur, l'envie qui le motive,

Chasser n'a plus d'attrait, il laissera les grives,

Il hume l'atmosphère et la fixe en son âme

Les yeux presque fermés comme un parfum de femme.

C'est alors que soudain, bien après sa prière

Désespérée au ciel, sa source de lumière,

Il découvre à son flanc un autre beau loup blanc

Son rêve est bien réel, le regard droit devant,

La vie reprend son sel, son vœu est exaucé,

Sa solitude est morte et le temps peut passer.

LoupsBlcs - Copie

© 2017, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

 

Posté par MlleOpaline à 23:32 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,