Mon Bonheur imparfait

(section des poèmes nouveaux)

 

Comme il est dur de continuer d'avancer

Comme il est dur d'aimer quand la mort a frappé

Autour de vous, un être cher, qui était tout.

Tout vous semble inutile, plus rien n'a d'importance

Et vous vous demandez à quoi vous raccrocher.

Un instant le désir de rejoindre cet être

Vous traverse l'esprit, vous détache de tout.

Mais la vie poursuit inlassablement sa danse

Et même si vous ne savez plus que pleurer,

Avec hésitation, vous vous dites, peut-être...

Le regard d'un enfant vous parle d'avenir

Vous rappelle instamment qu'il vous faudra tenir.

Ça paraît insensé, ça paraît dérisoire

Et l'enfant questionne devant vos pleurs le soir :

Tu es triste maman? Prends-moi donc dans tes bras.

M'aimeras-tu vraiment? Seras-tu toujours là?

Et qui préfères-tu de cet être ou de moi?

Cet être n'est plus là, moi j'ai besoin de toi...

Pourquoi être restée si tu l'aimais autant?

- Je t'aime aussi fort mais d'un amour différent

Qui exige que tu me laisses un peu de temps

Pour exprimer ma peine au fil du temps qui passe

De manière à sortir de ma grande torpeur.

Je sais que cette douleur jamais ne s'efface

Mais que vivre avec est possible, ça s'apprend.

Je te promets d'apprendre à surmonter mes pleurs

Je te promets de faire évanouir tes peurs

De caresser tes joues et soutenir tes pas

De caler mon bonheur sur ton propre bonheur

Puisque tu en as un, que le mien attendra

Entre ces deux amours qui me sont séparés

Chaque jour loin de lui est un jour près de toi

A présent mon bonheur est toujours imparfait

Mon bonheur à présent sur terre sera toi.

Et quand sera venue l'heure de le rejoindre

Mon bonheur imparfait alors s'inversera

Près de lui, loin de toi, je verrai bientôt poindre

Ce merveilleux moment où tu nous rejoindras.

 

© 2013, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Cette section est encore en construction, mais vous pourrez bientôt acquérir les textes lus par l'auteur si le cœur vous en dit.

.

copyrightfrance-logo9