Le Justicier masqué des nuits

(section des poèmes nouveaux)

 

Lorsque la nuit arrive,

Tu sais, Maman, à qui je pense ?

Mes soucis me tourmentent

Ils m'ennuient :

La copine d'école

Qui me pique ma colle,

Tout un tas d'autres enfants

Me poursuivent dans le vent,

Et mon bel amoureux

Qui détourne ses yeux...

Et un grand justicier,

Un homme aux yeux floutés,

Une ombre sombre au grand sourire

Vient faire un tour de magie.

A chaque fois que quelqu'un m'en veut

Il surgit pour le rendre heureux

Remettre les émotions en place,

Tous les fâcheux, il les chasse.

On ne voit pas son visage

Mais il me protège en sage

Et m'embrasse pour me réveiller.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.