Jeune ultra

(section des poèmes nouveaux)

 

Il n'était qu'un gamin aveuglé par la rage

Fanatique incapable de donner du sens

A la vie qui défile, à sa propre existence,

Ne connaissant que haine, violence et carnage,

Ne sachant obtenir qu'en prenant ou volant,

Jamais de compromis, jamais de compassion,

Pour une vie vécue par procuration

A tenir la manette et à fixer l'écran.

Se prendre pour la star, quelqu'un qui vaut le coup,

Celui qui réussit, celui que l'on admire,

Celui qui se tient droit, qui jamais ne chavire,

Qui poursuit son chemin du début jusqu'au bout,

Qui brave les épreuves, surmonte les doutes

Et emporte avec lui les destins sur sa route,

A quel point c'est grisant, à quel point ça rend fou !

Mais quand la star trébuche et rate l'objectif

Tout l'univers s'écroule autour de ce gamin :

De quel droit cette erreur qui révèle un humain

Et non plus le héros vainqueur et combatif ?

Comment vivre à présent ? Ta chute m'éclabousse !

Pourquoi as-tu fait ça ? Tu ne mérite pas

L'honneur que je te porte, tu es moins qu'un rat,

Je t'en veux de faiblir alors que je te pousse !

 

La colère indomptable a détrôné le bol,

Il n'a pas supporté le miroir de la trappe,

Il n'a plus voulu que la maîtrise s'échappe :

D'un coup sec et précis, il a tué son idole.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.