J'ai comme l'impression, en cette période, de faire une création gruyère, moi qui faisais avant une création beaufort ou chèvre bien coulant, crémeux et consistant. C'est étrange ces trous, jalonnant le parcours, que je comble pourtant dès qu'un peu se fait jour, un petit trou de temps. Les idées sont bien là, mais parfois s'entremêlent et ne sortent plus claires ni naturellement. Il faut les façonner, ou tantôt les extraire du magma cérébral où elles sont engluées, sous peine de les voir disparaître à jamais.

 

© 2018, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.