03 décembre 2013

Vagues

Vagues, esquifs, récifs, l'odeur de vos embruns et la musique de vos dialogues me manquent.

 

© 2013, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

copyrightfrance-logo9

Posté par MlleOpaline à 23:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 décembre 2013

Rêve de mer

Edit du premier janvier 2017, le texte figure en intégralité dans le blook suivant :

Blook 1

 

Voilà le début d'une autre nouvelle que j'ai écrite il y a aussi bien longtemps, et si ça vous inspire, vous pourrez en acquérir l'intégralité.

Rêve de mer

 

   Il y a des nuits noires où seule la petite lumière rouge de mon compas suffit à m'éblouir. Il y a des nuits trop belles où lune, dauphins étoiles jouent "la vie". Il y a des nuits salopes qui commencent bien et finissent mal. Il y a des nuits, et ce sont les plus nombreuses, où le rêve s'empare de mon espace. Bercé par le doux clapotis de l'eau qui m'entoure, je m'évade et j'oublie qui je suis. J'imagine.

   Je suis un autre moi et je ne suis pas seul. J'ai mon amie à mon bras. Elle est là tous les soirs. Nous partons en promenade dans la nuit tous les deux. Sa présence est si douce... Ou bien dans la journée, une balade en forêt, accompagnés par le chant des oiseaux, nous apaise et nous rassasie. Elle est là, tout près de moi, je peux la toucher, caresser ses cheveux, caresser son visage et voir le doux soleil reflété dans ses yeux. Comme elle est belle!... Comme je suis bien... Nous courons, nous jouons, nous chantons... nous sommes comme des enfants. Quand il pleut, nous restons tous les deux dans la grande maison, près de la cheminée. Assis devant le feu, ma main dans ses cheveux, je lui raconte des histoires. La tête sur mon épaule, elle écoute... Ce sont des histoires de voyages sur la mer au temps des grands voiliers. Histoires de pirates, elle se met à trembler; histoires de sauvetages, la voilà rassurée.

   Si parfois elle s'endort, j'écoute battre son cœur et c'est là [...]

© 1997, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Comme promis vous pouvez vous procurer la nouvelle complète en pdf pour 3 euros :

 

Indiquez ici votre mail
Titre de l'oeuvre commandée

 

Posté par MlleOpaline à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 février 2014

Pensée du matin

   Si la mer, gagnant mètre par mètre sur la terre, voulait combler petit à petit les profondeurs marines de ses entrailles, pour ne laisser qu'une couche d'eau sur la surface de la planète, que deviendraient l'Homme, le tigre ou le koala ? Et sur quels perchoirs se poseraient les pattes des oiseaux ?

 

© 2014, Opaline.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 09:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 février 2014

Un oiseau à la mer

     Pour aujourd'hui je vous propose un poème que j'ai écrit hier soir après avoir vu des photos en me promenant sur d'autres blogs. La photo qui m'a frappée est la douzième de ce message du blog MoutyKif. Elle a été réalisée par Philip Plisson, et est référencée AA37189 sur son site. Il s'agit du phare de Nividic. Et on peut trouver d'autres photos de la tempête sur son site ainsi que sur son blog.

 

Petra Nividic

 

Un oiseau à la mer

(section Histoires de lieux)

 

Quand la mer emprisonne

D'un manteau bouillonnant

La tour qui fanfaronne

D'un phare pris dedans

L'homme peut avoir peur

Mais reste fasciné

Par toute la grandeur

Des vagues projetées.

Les perles de fracas

D'un blanc teinté de gris

Eclatent devant soi

En gerbes ahuries

Poussière soulevée

Des chevaux de Neptune

Qui pourrait dans un jet

Eclabousser la Lune.

Le phare se tient fier

Comme un roi dans sa fraise

Attendant que la mer

Et les courants s'apaisent.

Le bec sortant de l'eau

Mais le corps englouti

Le phare oiseau pataud

Risque d'être détruit

Construction des hommes

Se voulant les plus forts

Que peut-être une gomme

Otera du décor.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 16:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 août 2014

Les Luminaires

   Bonsoir, pour le message de ce soir, je vous propose un texte qui m'a été inspiré par un tableau d'une artiste-peintre nommée Danielle Grimaldi, dont un ami m'avait parlé et dont les oeuvres sont visibles en cliquant sur le lien "cliquez ici" juste au-dessus du portrait qui la représente sur cette page. Elle  ne fait pas de l'art figuratif et joue beaucoup avec les couleurs d'une manière qui parfois, pourrait faire penser à du trompe-l’œil. Vous l'aurez compris, j'aime bien.

Le tableau en question est celui-ci :

B2LUMINAIRES

Et voici mon texte :

 

Les Luminaires

 

 

Dans la puissance de la Terre

Jaillit le reflet de la mer.

Les éclats coupants du soleil

Renvoient dans le ciel clair

Des millions d'étoiles.

Une comète se promène

Sur les vagues de l'azur dansant,

Dans lequel eau et feu se marient

Avec la terre pour témoin.

Le temps ici n'existe pas

Anéanti par les étincelles de diamant

Qui parsèment le firmament.

Et la terre éclabousse l’œil du spectateur

Au moment où le ciel

Se drape de mousseline colorée

Pour échapper aux cheveux des nuages

Lançant des éclairs dorés et argentés.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

CopyrightFrance.com

 

 

Posté par MlleOpaline à 19:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


31 octobre 2014

Rêve d'ambre

Rêve d'ambre

(section des poèmes nouveaux)

 

Un rêve d'ambre

Et de vanille

Dans une chambre

Où tu t'habilles

Odeur d'amour

Parfum toujours

Et bruit d'étoffes

Qui m'apostrophent

Dans le sillage

De ton parfum

Je te suivrai

Quand tu iras

Dans les villages

Dans les embruns

Tu ne sauras

Jamais cela

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

Posté par MlleOpaline à 23:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 novembre 2014

Sur la falaise

Sur la falaise

(section des poèmes nouveaux)

 

Une jolie robe

Dans le vent

Ondule et dérobe

Aux passants

Les dessous d'un corps

Magnifique.

Un peu resserrée

A la taille,

Le décolleté

Sans chandail

Qui met en valeur

Son physique ;

Les yeux dans les vagues

Elle observe

Au loin les bateaux

Et leurs voiles.

Elle observe et songe

Sans répit

Au passé qui ronge

Son esprit

Et lui fait mener

Des batailles ;

Une forcenée

Au travail

Qui voudrait partir

Au soleil

Ou bien au pays

Des merveilles.

 

© 2014, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

CopyrightFrance.com

 

Posté par MlleOpaline à 23:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

01 janvier 2015

Les Iles de la Miséricorde

"Des miroitements courent et crépitent sur les crêtes et dans les creux du flot."

Henri Queffélec

Posté par MlleOpaline à 19:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 février 2015

Un patron

J'adore cette citation, surtout sortie de son contexte!

 

"Sectionnez une pince à un homard, elle gardera ce qu'elle avait pris. Et un patron, c'est beaucoup plus qu'un homard."

 

Henri Queffélec, Ils étaient six marins de Groix... et la tempête.

 

Bon dans le livre, l'auteur décrit le patron d'un thonier dundee qui s'accroche toujours, même dans la tempête, pour sauver son bateau et ses hommes. Mais c'est une des citations qui est parvenue à me faire rire en l'imaginant dans d'autres situations...

Posté par MlleOpaline à 22:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mars 2015

Un Papa

Un Papa

(section des poèmes nouveaux)

 

Il roule le long de la côte,

Il roule en regardant la mer,

Les mots résonnent

En son esprit,

Les maux cognent

Contre sa poitrine.

Il n'aurait jamais cru cela possible.

Malgré tout l'amour qu'il avait pour elle,

Malgré leur relation si respectueuse

Au début...

C'était incompréhensible !

Qu'elle le largue sur une vague haute,

Passe encore ce goût amer ;

Elle déconne

Et c'est fini

Elle est en rogne,

Mais la gamine...

Oh ! Combien c'est inadmissible

De jouer avec les sentiments !

Elle est si merveilleuse

Ingénue...

Son lien indestructible.

 

Incapable d'assurer dans ses responsabilités parentales

Elle a choisi la guerre

Faire mal

Elle a gagné.

Est-il donc si normal

Quand on est père

De devoir sauver son enfant

De sa mère ?

Il se souvient de ces matins

Où il l'a bercée

Il revoit son sourire...

Il doit se battre

Il est face à la mer

Sans pouvoir la distinguer

Tellement ses yeux sont baignés.

Il a garé la voiture un peu plus tôt

C'était une bonne idée.

Reste le manque

Insondable.

 

© 2015, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Posté par MlleOpaline à 23:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,