23 avril 2016

Innovation

 

 

Invention

Nouvelles idées

Nouveaux concepts

Oublier le passé

Valoriser l'avenir

Allonger la durée

Terrifiante de vire

Instaurer des comportements

Observer, contempler,

Ne viser qu'au lointain.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 19:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


25 avril 2016

Enquête

 

 

En quête de sensations

Nouvelles et frémissantes

Qui font frissonner nos têtes

Une idée fait son chemin

Et l'on se lance, petit,

Tout entier dans l'aventure :

Est-ce que l'on va trouver ?

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:03 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 avril 2016

Dialogue d'architectes

 

Dialogue d'architectes

(section des poèmes nouveaux)

 

"Moi, je suis architecte

Et veux que l'on respecte

Les souhaits de mes clients :

Tous les désirs d'antan,

J'entends les satisfaire

De pierre, de bois, de fer,

Comme ceux plus modernes.

Avec moi, rien de terne,

Tout est partout plaisant,

Au besoin, stupéfiant.

 

-Moi, je suis architecte

Et veux que l'on respecte

Tous mes choix personnels.

Mes demeures sont belles.

Ou l'on me fait confiance,

Ou l'on tente sa chance

Chez un autre confrère

Qui cherchera à plaire.

Je ne veux me trahir,

Au diable, déplaisir !"

 

Qui des deux est artiste ?

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 avril 2016

L'Amour tragique

L'Amour tragique

(section des poèmes nouveaux)

 

J'ai toujours eu l'amour tragique

Du plus loin que je me souvienne.

La douceur est douceur qui pique

Sous ta grande pluie diluvienne,

Amour déçu, toi qui t'en vas.

C'était pourtant si fantastique

Quand ta route a croisé la mienne

Effaçant les ex prismatiques

Tous réunis couleur de Sienne.

 

J'ai toujours eu l'amour tragique :

Dès que tu es devenu l'ex

A la posture hiératique,

Pierre dure telle un silex

Qu'on frotte pour avoir du feu,

Le nouveau fut anecdotique

Ne pénétrant pas mon cortex

Malgré un air si sympathique

Fuyant en dépit des carex.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:42 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 avril 2016

Le Gavroche de ma caboche

Le Gavroche de ma caboche

(section des poèmes nouveaux)

 

Si tu voyais ma caboche,

Tu ne serais pas si proche.

Dans ma tête, y'a une encoche

Pour y glisser des partoches,

Mais parfois, tout est bancroche,

Et ça me fout la pétoche :

Un gamin, petit gavroche,

Se saisit en tournebroche

De ma plus belle sacoche ;

Du talon de ses galoches,

Il la frappe sur la roche

Ou y met des coups de pioche ;

Jamais ne rate le coche !

Si je pouvais, dans ma poche,

Mettre ce satané mioche,

Je n'aurais plus de reproches,

La vie me serait fastoche.

En attendant j'ai l'air cloche

Un peu dingue, un peu fantoche,

La plus folle des bamboches

Toute enveloppée de floches.

Ose, si tu veux, approche,

Si tu ne crains l'anicroche,

Car au fond de ma caboche

Demeure un petit gavroche.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


03 mai 2016

Le Double sabord du Destin

   Bonsoir, pour le post d'aujourd'hui je m'appuie sur une photo de Domi, photographe que j'ai découvert assez récemment, et qui m'a gentiment autorisée à piocher dans son travail pour fabriquer le mien.

   Je le remercie donc pour son autorisation de publication de ses travaux sur mon blog, et je vous livre l'un de ses clichés, source de mon inspiration ce soir. Vous pouvez retrouver son travail à partir du lien le concernant dans la colonne de droite, rubrique des photographes. Ou bien cliquez sur la photo pour la retrouver dans le message original de l'auteur.

Sabord Destin

 

 

Le Double sabord du Destin

 

J'ai quelque part

Un début d'histoire

Dans un trou de lumière

S'unissant en miroir

Dans un tour de rivière

Au creux d'un ciel blafard.

Au bord,

Des arbres éphémères

Dessinent au fil de l'eau

Des profils de chimère

Pour tailler les abords

De l'endroit en biseau.

Au rebord du sabord

Illuminé de ciel,

Le Destin te regarde

Caché dans le nuage.

Mais depuis l'autre sabord

Identique

Dans le chemin liquide, son reflet t'attend,

Il guette ton passage.

Prends bien garde

Si tu ne veux goûter le fiel,

D'être à l'heure, vraiment,

Du chenal fantastique !

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

 

Posté par MlleOpaline à 22:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

04 mai 2016

Sommeil

 

 

Sous des paupières mi-closes

On perçoit le scintillement

Miroitant de l'œil glauque.

Malgré une série d'efforts,

Elles sentent l'ankylose,

Intense lutte à la voix rauque,

Le grand accablement.

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 mai 2016

Du Destin la motocyclette

Du Destin la motocyclette

(section de poèmes nouveaux)

 

Un bras oscillant dans la mer du Levant

C'est géant, c'est géant !

Un double rayon de Lune et de Soleil

C'est vermeil, c'est merveille !

Un large guidon pour aller tout en rond

C'est fécond, c'est fécond !

Une belle selle pour voir l'étincelle

C'est du sel, c'est du sel !

Un puissant moteur pour générer des heurs

Quelle ampleur ! Quelle ardeur !

Et un échappement en cheveux de comète

Ça pète ! Oh, oui ! Ça pète !

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 23:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

09 mai 2016

La Botte abandonnée

La Botte abandonnée

(section des poèmes nouveaux)

 

Une petite botte au milieu du chemin

Est restée couchée là sans personne avec elle.

Que s'est-il donc passé ? Où est le bout d'humain

Qui l'a amenée là sans songer aux séquelles ?

Sur le flanc, immobile, elle attend patiemment

Que quelqu'un la ramasse et l'utilise enfin.

Elle sera docile et portera les pas

Du petit pied gracile aussi loin qu'il voudra.

Pour l'instant, elle attend, et redoute sa fin

Dans des torrents de boue ou des piétinements.

Un orage de grêle ou un soleil de plomb

Pourraient pareillement l'entraîner vers le fond,

Craquelant la surface de son cuir tanné,

Laisser toute sa peau, partout, se déchirer,

Ou bien encor moisir dans une humidité

Que jamais de sa vie, elle n'aurait souhaité...

 

Peut-être un chat douillet, et marquis de statut,

S'aventurera-t-il à marcher dans la rue

La mine la plus fière et museau relevé,

Après avoir trouvé la botte abandonnée ?

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 22:38 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

10 mai 2016

La Fausse rime

La Fausse rime

(section des poèmes nouveaux)

 

Dans la peau d'un poète, on a mal à la tête,

On y est à l'étroit dans le capharnaüm.

Tout se trouve entassé : ses cahiers et ses gommes

Sur des arbres en fleurs habités par des hommes

Tordus, en équilibre, et qui perdent la vue,

Ses idées en bouquets dans des placards en verre,

Surmontés d'instruments de musiques d'hier

D'aujourd'hui, de demain, et de quelques outils

De jardin, ses amours oubliés, des radis,

De grands champs cultivés, la folie, la forêt,

Des tranches de jambon, parfumé, il est prêt,

Des habits de dentelle et gâteaux à la crème,

Des métiers empilés sur des enfants qui aiment.

Mais, d'autres fois, pourtant, c'est un lieu angoissant,

On n'y trouve plus rien, car tout a disparu.

C'est un grand trou sans fond dans lequel il fait noir,

Qui donne le vertige et resserre la gorge,

Un bébé enfermé, vraiment seul dans la nuit.

On y erre sans fin comme en apesanteur

Sans pouvoir s'accrocher et sans rien retrouver

Changeant de perspective toutes les secondes

Même plus vite encore ; impossibles repères.

Quand enfin tout transi, on rampe sur la rive,

Le voyage vaut-il ce grand désir de vivre ?

 

© 2016, Opaline. Tous droits réservés, reproduction interdite.

Posté par MlleOpaline à 21:36 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,